UN DISCOURS EN MÉMOIRE DU DEFUNT

À la mort d’un proche, prononcer un discours est sans doute la façon la plus personnelle et la plus touchante de lui rendre hommage en exprimant à la fois sa valeur, ses qualités, vos souvenirs communs. Mais il est parfois difficile de traduire ses sentiments en mots et de les coucher sur le papier.

Dans ce moment douloureux, la Fondation de France vous propose quelques discours pour vous en inspirer.

COMMENT ÉCRIRE UN ÉLOGE FUNÈBRE ?

Il faut d’abord rassembler le maximum d’informations concernant le défunt. Peut-être ne savez-vous pas tout ? Prenez alors le temps de discuter avec tous ceux qui l’ont connu pour recueillir leurs souvenirs, découvrir les différentes facettes de sa personnalité, les grandes étapes de sa vie, ses qualités et ses défauts.
Remémorez-vous les souvenirs joyeux que vous avez en commun, les moments agréables que vous avez partagés en sa compagnie.
Il faut maintenant écrire l’éloge funèbre. Il doit rester dans l’émotion et être un véritable hommage au défunt.
Commencez par un souvenir, un dicton ou une citation.

Dans la deuxième partie du discours, vous pouvez poursuivre avec des anecdotes, une histoire personnelle, un poème…

En conclusion, vous pouvez exprimer le sentiment qui vous anime face à sa disparition.

EXEMPLES DE DISCOURS

[Cher/Chère] [prénom de la personne défunte],

Ta famille, tes amis, tes collègues, tous ceux qui t'ont connu et apprécié… Tout le monde est là.
Nous sommes tous là pour te dire adieu et te rendre un dernier hommage.

Tu pars avant nous, bien trop tôt, bien trop vite… Et ta disparition nous rappelle comme une évidence que nous sommes finalement bien peu de choses et qu'il faut profiter de chaque seconde, de chaque minute ici bas…

J’ai été très heureux que tu m’en accordes quelques-unes… Toi, qui savais faire beaucoup avec si peu, toi qui savais cultiver l'amour et l’amitié… tu rendais ces moments rares...

Comment les oublier ? Comment oublier l’ami fidèle et généreux, le collègue apprécié, le père attentionné, le mari aimant que tu as toujours été ? Impossible. Ta mémoire sera toujours gravée dans nos coeurs.

Tu laisses un vide immense derrière toi. Et c'est avec beaucoup de tristesse et de compassion que nous présentons nos plus sincères condoléances à ton épouse (tes enfants /tes frères et sœurs/tes parents) et ta famille pour leur témoigner notre soutien dans ce moment douloureux.

Et pour mieux le surmonter, nous n’aurons qu’à nous souvenir de ton rire, de ta bonne humeur, de ta bonté et de ton éternel optimisme.

Repose en paix, [cher/chère] ami(e) [indiquer le prénom de la personne défunte].

Pour certains d’entre vous X était une simple connaissance, un collègue… Pour d’autres un ami, un parent, un frère, un mari aimant.

Toujours là, fidèle au poste… Toujours positif, optimiste devant l’éternel, toujours tourné vers les autres, à l’écoute… (qualités du défunt)
C’était mon ami.
On a partagé tant de joies, tant de peines, on s’est soutenu dans tant d’épreuves, on s’est tout dit ou presque…

Il avait juste omis de me dire à quel point il serait difficile de me trouver ici devant vous pour l’accompagner dans son dernier voyage.

Il me faudra certainement très longtemps avant de réaliser que tu es parti, que nous ne referons plus jamais le monde, que n’aurons plus nos discussions interminables, nos petites chamailleries, que nous n’irons plus (activité que vous partagiez).

Il me faudra certainement très longtemps… Toute la vie même. Je ne t’oublierai jamais.

Adieu… et merci pour tout.