La crémation

La crémation, ou réduction du corps en cendres, nécessite des autorisations administratives comme celle du Maire de la commune où a eu lieu le décès.

Selon le choix du défunt, ou de la famille s’il n’a pas exprimé de souhaits particuliers, les cendres sont recueillies dans une urne après la crémation et peuvent être :

  • Inhumées dans une sépulture ;
  • Scellées sur un monument funéraire ;
  • Déposées dans un columbarium destiné à recevoir les urnes funéraires ;
  • Dispersées dans le jardin du souvenir dans les cimetières ;
  • Dispersées en pleine nature sous la condition d’une déclaration à la Mairie de naissance du défunt mentionnant le lieu de dispersion des cendres et que la dispersion ne s’effectue pas dans un lieu public, un fleuve ou une rivière.

Depuis décembre 2008, la conservation d’une urne funéraire dans une propriété privée ou le partage des cendres entre différents membres de la famille ne sont plus autorisés.